Logo du Musée Ducal Bouillon Section Collections
Section Collections - Art Médiéval


Présentation

Magnifiée à travers les plus beaux arts décoratifs développés à l’époque du Bas Moyen Age, la collection recèle de véritables merveilles proposées dans un cadre muséographique particulièrement didactique invitant le visiteur à se plonger dans une époque révélatrice d’un raffinement insoupçonné.


Oeuvres choisies



Un peu d'histoire...

Une collection de haut vol

La constitution de la collection d’art médiéval du musée repose entièrement sur une politique d’acquisitions menée avec goût et discernement par le premier conservateur, le Dr Fernand Clément. Cette quête vers l’excellence patrimoniale n’aurait pu s’accomplir sans la participation d'experts internationaux dont les recherches incessantes permirent à l’institution de rassembler, au fil des décennies, une collection de grande qualité qu’aucun musée de taille comparable ne peut aujourd’hui faire valoir.

Des points forts : orfevrerie et ivoire

Ce sont surtout quelques points forts qui le distinguent des autres institutions muséales du Luxembourg Belge. Le Musée ducal a la chance de posséder un ensemble très homogène d’émaux limousins illustrant toute l’histoire de cette production à la renommée internationale. De même, les ivoires gothiques, dont le musée possède six exemplaires récemment sélectionnés par l’Institut Courtauld de Londres dans le cadre d’un projet de recensement mondial, donne un aperçu très convainquant des arts de cette époque.

Une oeuvre d'exception : la Vierge Ouvrante

Comme dans toute collection, un ou plusieurs chefs-d’œuvre retiennent l’attention, lui donnant force et intérêt. Au Musée Ducal, c’est à une vierge ouvrante en bois polychrome du début du XIVe siècle que revient cet honneur. Encore mal connue, cette typologie curieuse s’est largement répandue en Occident à la fin du Moyen Age. Directement inspirée par la piété populaire, ces vierges ouvrantes devinrent pourtant suspectes au moment de la Réforme protestante en raison de leur caractère idolâtre, tandis que le Concile de Trente (1545-1563) les condamnera pour leur iconographie hétérodoxe. Une destruction massive impactera leur conservation, ce qui explique leur extrême rareté actuelle. La vierge ouvrante de Bouillon, d’origine française (Auvergne), a fait récemment l'objet de recherches dans le cadre de trois thèses universitaires (Madrid, Vienne et Tokyo).

Vous pouvez aussi consulter :
Contact Liens Plan du site Mentions légales Newsletter
© MUSEE DUCAL 2012
Français Nederlands Facebook Mettre dans ses favoris Imprimer cette page